Nos priorités

Priorité #1 : Les clubs

Une plateforme d’échange de bonnes pratiques entre les présidents de clubs. Dossiers de subventions, concepts d’événements, prêt de matériel, techniques d’organisation : la plateforme centralisera les informations, permettra la mise en relation et pourra répondre à chaque situation en proposant des documents et/ou des contacts à appeler.

Ce nouvel outil numérique sera également une centrale d’achats, pour faire baisser les coûts à tous les clubs!

Priorité #2 : Les organes déconcentrés

Nous ne laisserons plus jamais un président de ligue, de club, ou de comité à l’abandon. La fédération organisera des rencontres régulières, moments d’échanges et de partages entre les bénévoles qui sont les moteurs de notre développement. Nos mesures permettront une plus grande horizontalité, et garantiront de l’autonomie pour chaque échelon de la pyramide fédérale.

Priorité #3 : Une fédération exemplaire

Notre fédération doit donner l’exemple : elle doit insuffler les directives applicables par tous les clubs qui le souhaitent et suggérer les orientations nécessaires aux cas particuliers.

Une fédération exemplaire, c’est aussi être un modèle pour ses pratiques et ses comportements : l’ouverture à tous les acteurs qui souhaitent s’investir et une gestion transparente pour obtenir la confiance de chacun.

Nos grands axes

La fédération en commun

Les clubs et les structures déconcentrées sont au cœur du dispositif fédéral. Nous mènerons ensemble la stratégie de décentralisation nécessaire au bon fonctionnement de nos structures.

  • Accentuer la relation avec les clubs en y associant les ligues et comités départementaux ;
  • Développer le rôle de proximité auprès des clubs des comités départementaux ;
  • Poursuivre l’enrichissement de l’offre de services aux clubs afin de faciliter le développement de la pratique ;
  • Valoriser les clubs dont les actions et les résultats contribuent au développement du jeu d’échecs ;
  • Faciliter le lien licenciés-clubs afin de les orienter vers les clubs.

La fédération au service de tous

Les outils que la fédération propose aux clubs, aux licenciés, aux organes déconcentrés sont vieillissants.

  • Engager la transition numérique des outils du siège ;
  • Moderniser le fonctionnement au quotidien des organes déconcentrés ;
  • Faire évoluer PAPI ;
  • Créer une plateforme de services aux clubs (centrale d’achats, communication, etc.) ;
  • Intégrer l’ensemble des besoins (animateurs, formateurs, arbitres, etc.).

La fédération au service de la performance

La fédération se doit de mettre en place un environnement permettant la performance :

  • des équipes de France : soutien aux joueurs et joueuses de très haut niveau ;
  • des espoirs : mise en place d’une structure de détection et de sélection, pris en charge des frais pour l’équipe de France jeunes ;
  • des clubs : par la mise en place de compétitions adaptées et structurées ;
  • du jeu d’échecs : par l’ouverture à d’autres disciplines, à de nouveaux publics.

Nos propositions

Les fiches-programmes avec les propositions détaillées et le plan d’action seront publiées progressivement. Elle couvriront l’ensemble des thématiques proposées ici :

1.1 Création d’un conseil des ligues

1.2 Création de commissions thématiques des CDJE

1.3 Participation de la FFE à toutes les AG des Ligues

1.4 Réunion de travail annuelle d’une Ligue et de ses CDJE en présence de la FFE

1.5 Transparence des votes

2.1 Mener le projet de site FFE 2.0 de services aux clubs

2.2 Faire du site de la DNA un outil fonctionnel au service des arbitres

2.3 Rendre accessibles les documents de l’AG

2.4 Donner accès aux réunions du Comité Directeur FFE

2.5 Mettre en place des commissions de contrôle et de régulation indépendantes de la FFE

2.6 Mettre en place des outils financiers permettant un suivi en temps réel des finances fédérales

2.7 Conduire la rénovation du projet fédéral en commençant par les besoins des clubs

3.1 Recréer un véritable lien entre la DNA et les DRA

3.2 Lutter contre la fraude et la triche

3.3 Réintégrer un pôle espoirs/excellence au sein de la fédération

3.4 Mettre en œuvre une politique de détection des espoirs avec les ligues

3.5 Prise en charge des frais des équipes de France

3.6 Travailler à une convention « Performance » avec les joueurs de très haut niveau

3.7 Aider les joueurs du haut niveau dans la professionnalisation de leurs activités

4.1 Fonder une communauté de dirigeants d’entreprise amateurs du jeu d’échecs

5.1 Packager des offres produits (Compétitions, Projets, etc.) qui permettent à des sponsors de s’investir aux cotés de la Fédération

5.2 Systématiser la recherche de sponsors pour les grandes compétitions fédérales

5.3 Créer une cellule d’aide aux clubs et aux organes déconcentrés pour la rédaction des dossiers de demande de subvention

5.4 Développer une centrale d’achats au service des clubs

6.1 Constitution d’un comité consultatif de chefs d’entreprises et de scientifiques

6.2 Généraliser à Paris et en province des événements conviant haut niveau, entreprises, collectivités et médias.

6.3 Créer une marque Chess in France pour promouvoir les Échecs en France à l’étranger,

6.4 Favoriser la coopération entre les clubs et leurs homologues à l’étranger (jumelage, échange, etc.)

7.1 Améliorer le corps des formateurs DNA

7.2 Créer un corps de formateurs et réintégrer la formation des intervenants au sein de la FFE,

8.1 Développer un partenariat avec la fédération de Chess-Boxing

8.2 Développer des partenariats avec le monde de la santé pour valider les bienfaits du jeu d’échecs

8.3 Développer un programme d’accueil en clubs des enfants TDAH

8.4 Inscrire le jeu d’échecs comme outil pédagogique pour s’installer dans les établissements scolaires, au-delà de la simple activité loisir

8.5 Valoriser la culture échiquéenne

La transparence et l’exemplarité

Dans le sport, où les règles sont essentielles parce qu’elles sont d’abord éducatives, l’exemplarité est un impératif, aux Échecs comme ailleurs. Elle est même devenue une obligation chaque jour plus nécessaire et réclamée par la société d’aujourd’hui, plus informée et plus exigeante. Hélas, au-delà des clochemerles hexagonaux, les dernières mandatures ont démontré, avec une étonnante gravité, combien cet objectif pouvait paraître lointain.

Un manque notoire de transparence est également à déplorer dans la gestion de notre fédération. Des commissions verrouillées, aucune place pour le dialogue, l’opacité règne, les réflexes archaïques se perpétuent. Comment restaurer la confiance dans l’action fédérale si celle-ci demeure perpétuellement entachée de doutes ?

Notre programme porte plusieurs propositions visant à ouvrir à tous les débats, les conditions des décisions, les rôles de chacun.

Venez les découvrir et enrichissez-les.

Les financements

Contrairement aux pratiques antérieures, nous ne promettons pas une corne d’abondance financière qui très souvent a été illusion ou désillusion. Nos projets nécessitent certes de nouveaux moyens financiers qui doivent être diversifiés et pérennes. Notre programme adresse quatre axes de financement :

Les licences

Cette quotité doit permettre à l’ensemble du dispositif fédéral de fonctionner, le siège fédéral mais aussi les organes déconcentrés. Pour cela nous sommes favorables à une juste répartition du prix de la licence entre la fédération, les ligues et les CDJE, mais dans la concertation et avec l’objectif de financer des projets pour les clubs.

Les subventions

Bien que leurs volumes ont globalement régressé ces dernières années, les subventions de l’État ou des collectivités sont encore disponibles pour nos projets. Leurs obtentions nécessitent des projets structurés, à forte valeur ajoutée pour les financeurs publics. La Fédération, au travers de son projet fédéral renouvelé, doit profiter de manière bien plus importante de cette manne financière, notamment au travers de l’Agence Nationale du Sport ou du Fond de Développement de la Vie Associative, et faire bénéficier de son expertise en la matière, les clubs, les CDJE et les Ligues.

Les entreprises

Tous les managers l’admettent volontiers, il y a une parenté troublante, un cousinage étroit entre le monde de l’entreprise et l’espace sportif. Le jeu d’Échecs est porteur de valeurs et de projets qui intéressent le milieu économique. Il ne s’agit pas de dévoyer notre sport mais de créer un environnement propice à la rencontre et à l’échange avec les entreprises, qui identifieront nos projets, nos besoins de financement aux leurs. Notre équipe a déjà initié des contacts avec de grandes entreprises, de l’énergie ou de la santé par exemple, qui sauraient être intéressées par un ou plusieurs projets de la Fédération ou de certaines ligues.

Nos produits

Notre fédération est riche de compétitions prestigieuses, d’une élite performante. L’image du jeu d’Échecs véhicule de nombreuses valeurs qui, associées à une démarche, à un projet, peuvent être valorisées économiquement. Notre programme inclut des propositions à destination des clubs, pour bénéficier des « packages » préformatés conçus avec les organes déconcentrés (ex : animation en galerie des centres commerciaux, partie majoritaire, etc.)

Un bon niveau de financement de nos projets est intimement lié à une FFE exemplaire et transparente. L’audit de la structure financière fédérale est un préalable aux partenariats publics ou privés que nous pourrons nouer.

Vous adhérez à notre projet et nos valeurs ?

Rejoignez notre équipe : devenez un soutien d’OUVERTURE

Soutenir publiquement la liste OUVERTURE est très important. Par ce geste simple, vous faites rayonner notre projet et contribuez à sa reconnaissance.

Vous êtes acteur de la vie échiquéenne et vous souhaitez commenter le programme ?

Discutez directement avec Éloi Relange

Rien ne vaut une conversation de vive voix pour approfondir les sujets. Je suis à votre disposition pour vous présenter le programme, nos valeurs, notre équipe, nos méthodes et nos ambitions.